97 logements sociaux vides : le PTB Molenbeek « fête » deux ans d'inoccupation de la Tour Brunfaut

97 appartements, 16 étages, 6500 mètres carrés. Cela fait aujourd'hui deux ans que la tour sise rue Fernand Brunfaut 65 à Molenbeek est entièrement vide. Initié en 2014, le projet de rénovation est toujours au point mort et l’on est sans nouvelles des travaux, qui devaient commencer début 2018.

Ce mercredi 23 mai, le PTB Molenbeek a célébré une triste fête d’anniversaire au pied de la tour Brunfaut. Le PTB demande que les autorités fassent le nécessaire pour débloquer le dossier et que les locataires et associations soient informés correctement.

Hind Addi (Médecine pour le Peuple) : « Cela fera deux années que la tour est vide. Au début, les locataires et La Rue, l’asbl qui les accompagnait, étaient encore informés. Mais là, on est au point mort, sans aucune nouvelle sur la suite. Nous demandons que le Logement Molenbeekois organise une session d’information pour mettre les locataires et les associations au courant. »

La numéro deux sur la liste molenbeekoise du PTB*PVDA insiste que tout doit être fait pour débloquer la rénovation au plus vite, et critique la lenteur du Logement Molenbeekois à construire des nouveaux logements sociaux :

 « 17000 familles sont inscrites sur une liste d’attente pour un logement social à Molenbeek. Et une bonne partie des 3340 familles qui habitent au Logement Molenbeekois attendent une rénovation de leur bâtiment. Il est donc inacceptable que la rénovation du chantier du Brunfaut traîne autant de temps. Depuis 5 ans, on est à 200 logements sociaux construits. A ce rythme là, il faudra 425 années pour venir au bout de la liste d’attente ! »

Le PTB plaide pour un plan ambitieux de construction et de rénovation de logements publics de qualité, à Molenbeek et dans les autres communes de la région bruxelloise. Dirk De Block, conseiller communal PTB, avance une solution concrète pour répondre aux besoins des Molenbeekois quant à un loyer abordable :

« La Région déroule le tapis rouge à de luxueux projets immobiliers impayables pour les Molenbeekois tout au long du canal. Peu est fait pour concrétiser une offre de logements à loyer modéré ou social qui répond aux besoins des habitants actuels de ces quartiers. Via un règlement communal, nous pouvons imposer aux nouveaux projets immobiliers un minimum de 30 % d’appartements à loyer social ou modéré. »


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?