Construire une commune à visage humain

Le PTB veut un Molenbeek où les jeunes peuvent s’épanouir dans des écoles de qualité qui leur donnent à tous les mêmes chances dans cette société et sur le marché de l’emploi. Où le logement est accessible et où on peut aller chez le médecin gratuitement. Où les personnes âgées peuvent profiter de leurs vieux jours sans souci. Dans des quartiers sûrs et verts, où les gens se rencontrent au club de sport, à la maison de quartier où à une fête de rue. Et où la commune implique activement tous les habitants dans les décisions importantes.

Les pouvoirs communaux n’ont pas assez d’ambition pour y arriver, et ils ont pris des mesures qui vont carrément dans la direction opposée. La bourgmestre Françoise Schepmans (MR), par exemple, a rendu payant l’accueil postscolaire et en a exclu 1 000 enfants. Et les gens qui pouvaient payer les garderies n'ont pas reçu l'augmentation de qualité promise. Les locataires sociaux paient maintenant des centaines d’euros de loyer de plus qu’avant et les propriétaires, des centaines d’euros de plus de taxe immobilière. Et les grands projets de construction ont plus servi aux investisseurs immobiliers qu’aux habitants des quartiers.

Mais des Molenbeekois engagés ont repris les choses en mains. Des habitants du quartier de la porte de Ninove ont réorienté les projets des autorités et ont obtenu un grand parc. Et malgré que la commune avait choisi de favoriser le club de foot White Star, les fans du RWDM ont réussi à réaliser leur rêve de reconstruire un club par et pour les Molenbeekois. La campagne du PTB, soutenue par des centaines de parents, a obtenu la première école d’immersion bilingue à Molenbeek.

Nous croyons à la force qui vient d’en bas. Nous voulons donner aux Molenbeekois toutes les chances de peser sur la politique. C’est à cela que nous nous employons tous les jours avec nos 200 membres, notre conseiller communal Dirk De Block et notre maison médicale « Le Renfort ». Avec les parents, nous avons imposé un passage pour piétons devant l’école et nous avons empêché la suppression des leçons de natation. Notre action avec les locataires sociaux a fait baisser leur facture de centaines d’euros.

Plus nous sommes nombreux, plus nous aurons de poids dans la balance. C’est pour cela que nous avons besoin de toi. Aide-nous à demander l’avis de presque 2 000 Molenbeekois. Aide-nous à construire ensemble un contre-pouvoir qui vient d’en bas, de nos quartiers, de nos écoles et de nos associations. Notre puissance est celle d’une vague qui puise ses forces dans un océan immense pour devenir une force irrésistible.

#JoinTheWave


Montrer 2 réactions

  • Enio Serluppens
    a publié cette page 2017-09-29 15:33:57 +0200
  • a suivi cette page 2017-09-29 15:11:17 +0200

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?