PTB et Ecolo Samen demandent à la Bourgmestre de ne pas expulser les familles de sans-papiers

L’opposition introduira un point en urgence lors du premier Conseil Communal prévu ce mercredi 5 décembre.

La Voix des sans papiers, regroupant 90 personnes (notamment des enfants et des femmes enceintes), occupe depuis le 21 octobre 2018 un bâtiment vide du Quartier maritime à Molenbeek. Face à la demande d’expulsion des propriétaires qui prétendent devoir débuter des travaux, la Commune avait indiqué lors du Conseil du 21 novembre que les conditions d’expulsion n’était pas réunies. Les propriétaires ont néanmoins obtenu, en urgence et de façon unilatérale, une ordonnance d’expulsion. Entre-temps, à peine installée dans son fauteuil de bourgmestre, Catherine Moureaux envoie sa police locale pour agiter la menace d’une expulsion d’ici ce mercredi 5 décembre.

Le PTB et Ecolo Samen demandent à la Bourgmestre de veiller à ce que tous les recours légaux aient pu être été utilisés par les familles et leur avocat.

« La Commune doit tout faire pour veiller à protéger ses habitants, avec ou sans papiers. Elle doit veiller à ce que ces derniers aient pu faire valoir leurs droits et attendre la fin des recours légaux avant d’organiser une expulsion qui serait dramatique pour ces familles. » explique Dirk De Block, chef de groupe PTB au Conseil communal de Molenbeek. Une demande en tierce opposition a en effet été déposée ce lundi 3 décembre par l’avocate de la Voix des Sans-Papiers.

« Vider ce bâtiment pour laisser les promoteurs spéculer n’a pas de sens. Il n’y a pas d’urgence » explique Karim Majoros, échevin sortant du logement et conseiller Ecolo Samen. « Les travaux ne peuvent pas commencer car les propriétaires n’ont pas accompli les démarches nécessaires, ni administrativement, ni en payant les charges d’urbanisme.»

La nouvelle Bourgmestre Catherine Moureaux semble pourtant décidée à mener au plus vite cette expulsion. Le dimanche 2 décembre vers 17h30, pour la deuxième fois en 2 jours, avec l’accord de celle-ci, plusieurs policiers de la zone se sont rendus dans le bâtiment pour intimider les familles en les menaçant d’expulsion.

Ce mercredi 5 décembre, le nouveau Conseil Communal se réunira pour la prestation de serment des conseillers. Ecolo Samen et le PTB ont introduit un point en urgence demandant à la Commune de ne pas participer à une expulsion avant l’aboutissement des recours légaux. L’opposition propose au Collège et au Conseil de prendre le temps et les mesures nécessaires afin d’agir avec humanité en respectant le droit des occupants en cette période hivernale.


Contacts

Dirk De Block (PTB): 0487 42 51 25
et Karim Majoros (Ecolo Samen): 0486 604 888

 

Photo : Interpellation citoyenne en faveur des familles occupant le bâtiment Martini au Conseil communal de Molenbeek de novembre 2018.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?